Article dans L'aisne Nouvelle

Son handicap la rend plus forte

 

 Clémence, handicapée, est greffière stagiaire au tribunal de Laon.

 

Elle lutte contre un très lourd handicap depuis son enfance, Clémence est devenue greffière.

Sourire aux lèvres, yeux pétillants, sa blondeur coiffée au carré, elle a des étoiles dans les yeux lorsqu'elle évoque l'avenir professionnel qu'elle s'est construit. « Aujourd'hui, c'est mon rêve qui se réalise », s'enthousiasme Clémence. La jeune femme est depuis quelque mois stagiaire greffière au tribunal de grande instance de Laon. Et d'ici juin, elle doit rejoindre Châlons-en-Champagne (Marne), où un poste de greffière aménagé pour les personnes à mobilité réduite l'attend.

C'est une force de vie peu commune qui la pousse à se battre. Depuis son enfance, la jeune femme lutte contre un handicap très lourd, le Spina bifida (lire par ailleurs). Dans sa jeunesse, elle a subi les moqueries, voire les insultes, « le regard des autres ». Un corset « pour tenir tout le corps et redresser le dos, puis un déambulateur et des attelles aux jambes ». Une petite dizaine d'opérations, et toujours des attelles, à vie. Alors, son succès sonne pour elle comme une véritable victoire.

 

Un déclic

 

En fait, la passion du monde judiciaire la tient « depuis toute petite. A l'école, se souvient-elle, je suis allée voir le tribunal des Prud'hommes à Vervins [Ce tribunal n'existe plus aujourd'hui, N.D.L.R.]. J'ai tout de suite eu un déclic quand j'ai vu l'architecture et les robes noires. » Pourtant, cette passion, elle l'a enfouie en elle. De père employé chez Bayer, de mère travaillant dans le milieu médico-social, elle a d'abord suivi la voie de sa maman.

« J'ai commencé par passer un bac en sciences médico-sociales. » Première étape, première victoire, car ce n'était pas gagné d'avance pour cette demoiselle. Suivent un BTS en économie sociale et familiale, et une inscription en licence de sciences sanitaires et sociales à Reims.

Jusqu'à ce qu'on l'appelle et qu'on l'informe de l'ouverture de postes de greffiers destinés à des personnes à mobilité réduite. En 2010, la jeune femme est retenue. C'est parti pour trois mois d'école et un stage au tribunal de Laon. « Au tribunal d'instance, puis au tribunal de grande instance jusqu'en juin ».

 

Depuis quelques semaines, c'est aux Assises que Clémence parachève son apprentissage. Avant la grande aventure à Châlons.

 

UNE MALFORMATION DU DOS

Le Spina bifida (du latin signifiant « épine dorsale fendue en deux ») est une malformation congénitale du dos, consistant en une hernie, sous la peau, d'une partie du contenu du canal rachidien. De gravité variable, ces malformations vont du spina bifida occulta au myéloméningocèle (la forme dont est atteinte Clémence, qui entraîne un handicap dans la mobilité et, entre autres, une incontinence. Le Spina bifida concerne une naissance sur 2000. 12 % des Spina bifida n'entraînent qu'un handicap léger.

Tout cela, Clémence l'explique sur son site. Blog, billets et même forum de discussion, un site qui « vient d'atteindre les dix mille visiteurs », annonce-t-elle fièrement. Depuis 2010, sur ce site, « je présente mon handicap, ma vie, mon combat. Pour mieux faire connaître cette malformation du Spina bifida et je l'espère peut-être faire réfléchir sur ce mot si difficile à dire : Handicap. »

Le permis de conduire, obtenu là encore de haute lutte, ou encore des détails nettement plus intimes : Clémence n'a voulu se laisser brider par aucun tabou. Une autre victoire, menée celle-ci sur le front de son combat contre la maladie.

lhandicap1vie1combat.e-monsite.com/


Magalie F.

 

L’aisne Nouvelle du 13 avril 2011


Commentaires (1)

1. vieilleribiere 26/01/2012

je suis handicapée depuis l'age de 6ans maintenant jai 59 ans j'ai eu 7 enfants j'ai elevé deux niece qui on étè placée chez moi a personne digne de confiance .en plus j'éleve 3 de mes petit enfants .et je me bat au cotée de mon fils pour qui les gain de causse pour son fils et moi meme pour que je puisse le voire pourquoi je vous raconte tout cela parsque pour l'ex femme de mon fils voila ce que je suis " mdr ta raison la vieill on verra skil en penc le jug mdr c pas ns les assisté on fait pa parti dla cotorep mdr!! " bien sur sa fait pas plaisire surtout qu'avec mon handicappe j'en fait plus qu'une personne qui nes pas andicapée. voila ses pour vous dire aussi que vous ete un bonne exemple et malgrée votre handicappe vous avez sur leur montrée que nous somme comme tout le monde

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site